Vernis semi-permanent ou gel UV, lequel choisir ?

Vernis semi-permanent ou gel UV, lequel choisir ?

14 décembre 2019 0 Par Tina

Ongles en gel, vernis semi-permanent, pas toujours simple de faire la différence. Quant à savoir lequel choisir pour une manucure qui dure longtemps… Bonne nouvelle, on a décidé de se pencher sur la question et soumet à la comparaison deux des techniques de manucure les plus populaires du moment.

Les mains attirent le regard et de beaux ongles soignés sont preuves d’élégance. Mais un choix s’offre à vous : vernis semi permanent ou gel ? Oublions la pose de faux ongles en plastique et voyons quelles sont les différences entre ces deux produits et quelle solution vous devrez retenir pour une pose ongle à domicile ou en salon ?

Le gel UV

Il s’agit d’un gel appliqué sur l’ongle et qui va former une sorte de coque protectrice, et les ongles en gel s’apparentent ainsi à de faux ongles. Ce gel peut s’appliquer directement sur des ongles naturels ou sur des capsules si vous souhaitez les allonger. Vous pouvez facilement en trouver chez des revendeurs. Néanmoins, pour une pose impeccable, l’aide d’un professionnel de la manucure s’avérera nécessaire. La pose du gel UV pour ongles nécessite en effet de savoir le modeler, le poser, puis de faire passer l’ongle sous une lampe UV afin de le durcir. Il faut parvenir à une certaine épaisseur pour profiter d’une bonne tenue. Vous pouvez toutefois acheter votre propre gel, avec la couleur de votre choix, et le proposer ensuite à votre esthéticienne !

La prothésiste ongulaire va appliquer « le primer » et procéder à ce qu’on appelle une construction. En fonction de vos envies, un rallongement sera possible, au moyen d’un chablon qui viendra en support le temps de l’opération. Les gels sont faits d’une matière très épaisse qui se travaille au fur et à mesure de la pose et que l’on doit catalyser fréquemment au moyen d’une lampe UV ou Led afin de la solidifier. Ils forment une sorte de coque protectrice au-dessus de l’ongle naturel et lui confèrent une solidité très importante en l’isolant totalement de l’extérieur. Une fois le gel posé et la construction durcie, on mettra de la couleur au moyen d’un polish ou d’un brush. L’éventail des couleurs disponibles est presque sans limites et les possibilités de finitions aussi : formes salons ou extrêmes, effet sucres ou métalliques, décorations, nail art…etc.

Le vernis semi-permanent

Le vernis semi-permanent propose un résultat qui entre le vernis classique et le gel : plus épais qu’un vernis classique, mais plus fin qu’un gel. Pour le faire sécher, il faudra également utiliser une lampe UV. À noter toutefois qu’un vernis semi-permanent nécessite la pose de quatre couches : une base, deux couches de vernis et un top coat. Chacune de ces couches devra passer sous la lampe UV afin de durcir.

C’est la solution intermédiaire entre les vernis classiques et les gels. D’une structure légèrement épaisse il va recouvrir les ongles et leur assurer une jolie brillance. Il se pose simplement sur les ongles naturels. En général, l’opération nécessite 4 couches : une base, deux couches de vernis et un top coat pour la finition. Entre chaque étape, un passage sous lampe UV ou Led catalysera le produit pour le faire durcir. Le vernis semi permanent contribue également à la solidité des ongles. Il est notamment réputé pour sa résistance à une vie active. L’inconvénient principal de cette solution réside quant à lui dans le traitement de la repousse. En effet, toutes les 2 semaines, la prothésiste ongulaire devra le retirer complètement afin de réaliser une nouvelle pose, les remplissages étant impossibles. Pour ce faire il conviendra de faire tremper les ongles dans un dissolvant assez fort pour l’ongle et donc pour la peau. En général on applique du vernis semi-permanent sur des femmes préférant laisser à leur main des ongles de longueur et d’aspect naturels. Pour celles qui ont envie de « plus » il faudra préférer les gels.

Ongles en gel, vernis semi-permanent, quelles différences ?

Les ongles en gel sont, en quelque sorte, de faux ongles. Un gel est appliqué directement sur l’ongle, ou sur des capsules artificielles fixées au bout pour gagner en longueur. Celles-ci sont plus rarement utilisées, car peu naturelles à moins d’opter pour une french manucure. Le gel est ensuite modelé par l’esthéticienne, puis catalysé – mis à durcir – sous une lampe à UV. Une fois durcis, les ongles en gel forment une véritable coque protectrice sur l’ongle naturel et peuvent être vernis.

Le vernis semi-permanent, pour sa part, se situe à mi-chemin entre ongles en gel et vernis classique. Il a la consistance d’un vernis à ongles et se pose avec la même simplicité, en quatre couches : base, deux couches de vernis et top coat. En revanche, chaque couche doit durcir sous la lampe à UV avant de poursuivre. À l’arrivée, les ongles sont laqués d’une belle couleur uniforme, solide et très brillante.

La durée des ongles en gel face au vernis semi-permanent

Ongles en gel et vernis semi-permanent sont tous deux soumis à la repousse des ongles : après deux semaines en moyenne, trois au maximum, l’ongle naturel apparaît à la base. En théorie, tous deux affichent donc une durée de vie similaire. En réalité, le vernis semi-permanent peut se ternir et s’écailler après dix ou quinze jours. Les ongles en gel, quant à eux, n’affichent quasiment aucun changement, tant la coque protectrice est solide.

Autre différence de taille, les suites à donner ! Lorsque l’ongle naturel devient trop visible, le vernis semi-permanent n’offre qu’une solution : retirer le vernis. Il est ensuite possible de procéder à une nouvelle application, à condition de ne pas dépasser trois applications successives. Au-delà, le vernis pourrait abîmer les ongles, qui nécessitent un mois au naturel, au minimum. Les ongles en gel, pour leur part, peuvent rester en place… Un passage chez l’esthéticienne suffit à combler la base de l’ongle, toutes les trois semaines en moyenne. Dans ce cas, un ongle gel peut rester en place plusieurs mois d’affilée !